Conseils et réservation au 0805694805
Le Guide
de la thalassothérapie

La thalassothérapie, son origine

La thalassothérapie est l'utilisation curative ou préventive des ressources marines.

Dans ce mot on retrouve "thérapie", c'est-à-dire soin, associé à « thalasso » (du grec "thalassa") qui signifie "mer". L'eau de mer, reconnue pour ses bienfaits thérapeutiques est donc au cœur, comme de nombreux autres agents marins, des soins dispensés lors d'une thalassothérapie. Si ses vertus sont connues depuis l'antiquité, c'est le Docteur de la Bonnardière qui instaure le nom de Thalassothérapie dans sa thèse titrée "introduction à la thalassothérapie" en 1865. Il exerce alors à Arcachon qui devient la première destination officielle des soins marins.

Et déjà dans l'Antiquité… "La mer lave tous les maux de l'homme"

Ainsi parlait le poète Grec Euripide. Les bienfaits de l'eau de mer étaient déjà l'apanage des citoyens de l'Athènes classique. Outre la puissance marine de la ville, c'est de la mer que l'historien grec Hérodote, considéré comme « le père de l'histoire » fait également l'éloge en écrivant : "la cure de soleil et la cure de mer s'imposent dans la plupart des maladies et surtout dans les affections de la femme". Les romains et leurs thermes offrent, un siècle plus tard, l'occasion de remettre à l'honneur les bienfaits marins sans distinction de sexe. Les bains de boues et de mer sont alors largement utilisés pour soigner les divers maux. Cléopâtre les rendra d'ailleurs célèbres en se faisant livrer de la boue de la mer morte.

Quand les médecins anglais prônent les bains de mer

Après une période moyenâgeuse peu propice à l'utilisation de l'eau, c'est Ambroise Paré le chirurgien du Roi Henri III à la fin du 16ème siècle qui redonne au public le goût de la pratique des bains de mer en vue de guérisons de certaines maladies de peau. Mais c'est seulement au milieu du 17ème siècle que la mer et ses propriétés curatrices sont remises à l'honneur grâce au docteur John Floyer. Diplômé d'un doctorat en médecine, et fait chevalier par le roi d'Angleterre pour l'ensemble de ses travaux, il recommande l'utilisation des bains froids pour soulager les rhumatismes.

On reconnaît désormais les propriétés curatives de l'eau de mer

Le Dr Richard Russel, également anglais, dans un premier traité sur le sujet, publié en 1750, y prône l'immersion du corps dans l'eau de mer ainsi que l'ingestion de celle-ci. Si ses recommandations sur les bains sont un peu les parentes de la thalassothérapie moderne, boire de l'eau de mer est aujourd'hui un "soin" peu ou pas utilisé.

Les vertus des bains de mer gagnent les côtes françaises

Le premier vrai centre de "thalasso" est attribué au Docteur Louis Eugène Bagot, avec l'ouverture à Roscoff de l'intitut « Rockroum ». Pour la première fois, les rhumatisants sont invités à profiter d'une eau de mer chauffée. C'est sur le modèle de « Rockroum » que, dès les années 1950, les instituts de Thalassothérapie vont se multiplier et sont avant tout « médicalisés ». Les centres contemporains sont, eux, largement orientés sur les notions de confort et de bien-être, mettant en avant, dans un cadre souvent luxueux, le soleil et l'environnement comme atouts complémentaires.

Naissance de la première thalasso

Le premier vrai centre de "thalasso" est attribué au Docteur Louis Eugène Bagot, avec l'ouverture à Roscoff de l'intitut « Rockroum ». Pour la première fois, les rhumatisants sont invités à profiter d'une eau de mer chauffée. C'est sur le modèle de « Rockroum » que, dès les années 1950, les instituts de Thalassothérapie vont se multiplier et sont avant tout « médicalisés ». Les centres contemporains sont, eux, largement orientés sur les notions de confort et de bien-être, mettant en avant, dans un cadre souvent luxueux, le soleil et l'environnement comme atouts complémentaires.