Nos conseillers sont disponibles au : 01 48 88 89 90

Zoom sur...

Le pompage de l’eau de mer en thalassothérapie

 
Le pompage : 
Une canalisation part du centre de la thalassothérapie, vers la station de pompage qui se situe sur la promenade de la plage, à 50 mètres. Cette station de pompage se compose de 2 pompes qui fonctionnent en alternance pour permettre, en cas de panne, de continuer à alimenter les cuves de la thalassothérapie.  
Une autre canalisation passe ensuite sous la plage puis sous un banc de sable à 3 mètres de profondeur.  Au bout de cette canalisation, se trouve ce que l’on appelle une crépine, c'est-à-dire un filtre qui permet d’éviter que le sable rentre dans la canalisation. L’eau de mer est pompée 3h avant et 3h après la marrée haute c'est-à-dire lorsque le banc de sable est recouvert d’eau. 
 
Qualité de l’eau : 
Ce banc de sable est un véritable filtre naturel qui empêche toutes substances vivantes comme les crevettes ou les algues par exemple de se retrouver dans l’eau de mer utilisée en thalassothérapie. La qualité de l’eau de mer est donc quasiment parfaite.
 
Stockage et consommation : 
Ensuite, l’eau de mer est stockée dans une cuve de stockage qui a une capacité de 180m3. La consommation d’eau de mer au centre de thalassothérapie d’Arcachon oscille entre 30 m3 et 90 m3. La pompe amène 45m3 par heure (perte de puissance due au dénivelé entre la thalasso et la station de pompage) donc seulement 2h de pompage par jour sont nécessaire à alimenter le centre. 
 
Le rejet : 
Après un soin, un bain hydromassant par exemple, l’eau de mer usagée est stockée dans une cuve appelée bâche de rejet. Dans la bâche de rejet, on va alors y trouver pansements, poils, cheveux, huiles essentielles et huile végétale. On ne peut donc pas rejeter l’eau de mer ainsi directement dans le Bassin d’Arcachon.  L’eau passe donc à nouveau par une crépine (filtre) puis dans une centrale UV permettant de « stériliser » l’eau de mer avant de la rejetée dans les eaux du Bassin. La canalisation de rejet espacée de 100 mètres de la canalisation de pompage se termine par un drain orientée vers l’océan. Ainsi, l’eau est rejetée à marée descendante pendant 2 h.

Le SIBA, Syndicat Intercommunal du Bassin d’Arcachon, est en charge de contrôler la qualité de l’eau de mer du Bassin d’Arcachon. Elle s’assure donc de la qualité de l’eau de mer du centre de thalassothérapie d’Arcachon (température au rejet inférieur à 25°, germes…). Ces analyses sont réalisées régulièrement directement dans la bâche de stockage.